Bilan 2022 1/4 – L’élan

Se connecter avec soi, les autres… et la nature

En ce début de saison estivale 2022, mon état d’esprit était très particulier. Je revenais d’un voyage de 6 semaines à vélo en famille (en mode « ultra-lent » grâce à notre enfant de 9 mois), d’une formation en communication non violente (Thomas d’Ansembourg) et d’un séjour communautaire au sein de l’Arche de Saint Antoine (communauté chrétienne créée dans les années 1980).

Temps autour du feu – Communauté de l’Arche – St Antoine l’Abbaye

Des expériences marquantes, nourrissantes qui ont fortement influencé mon énergie pendant la saison.
Prendre soin de réveiller son corps en douceur, de s’écouter, de se connecter aux autres, faire des choix en pleine conscience, prendre la responsabilité de ce que l’on fait de ses émotions et surtout entrer dans une spirale positive en célébrant les belles choses qui nous sont offertes chaque jour (la gratitude, c’est magique !).

Et puis simplement, la joie d’être dehors tout le temps. La joie de partager des moments simples. La joie de se relier à mon écologie intérieure et mieux me comprendre.

Ce choix de commencer la saison en juin pour prioriser d’autres aspects de ma vie s’est révélé une très bonne décision !

Une saison avec une empreinte écologique encore plus réduite

Déjà engagé dans un processus éco-« logique », j’ai voulu progresser encore cette année.
– Repas 100% végétariens en 2022 (ils sont également bio depuis plusieurs années).
– Recherche systématique de produits locaux et localisation des autres produits pour une dégustation des participants en conscience de tout le trajet parcouru (le chocolat prend un autre goût…)
– Encore plus d’achat de produits en vrac (poudre de tomates, protéines de soja, condiments… )
emballage réutilisable pour les repas (en silicone alimentaire)
– mise à disposition de pelles et de sacs pour récupérer le papier toilette pour laisser le moins de trace possible


 

Les emballages réutilisables pour les séjours

Au-delà de l’empreinte réduite pendant les séjours, c’est un message pour la vie quotidienne que je veux diffuser : prendre soin de notre Terre.
Mettre de la conscience dans tout ce que l’on fait permet de réaliser cela sans trop de difficultés. Pas de jugement mais simplement une invitation à faire autrement pendant quelques jours.


A ce sujet, au cours de la saison, il m’a semblé important de partager ce que j’appelle les bonne pratiques du bivouac dans un article complet : ” Bivouac, les clés de la réussite “.

En septembre, j’ai également participé au nouvel écoguide du pratiquant édité par l’association Mountain Riders (qui oeuvre entre autres, pour une montagne 0% déchet).

Des pauses, oui mais…

Attention “SPOILER” Vercors ! Temps de pause / connexion

Mes différentes expériences récentes m’invitent régulièrement à tester de nouvelles choses pendant les séjours. Cette année, j’ai voulu proposer des pauses sensorielles chaque heure (à l’aide d’une petite cloche). Une bonne opportunité pour s’arrêter, se connecter à la fois à soi et à ce qui nous entoure (chaque participant est invité à faire usage de ses 5 sens en silence pendant quelques minutes)

Une inspiration reliée à mon passage à la communauté de l’Arche (Saint Antoine l’Abbaye) où chaque heure, un moment de présence / silence est observé.
Une courte méditation à fort impact que je recommande fortement (et qui évite de partir dans des “tunnels” que l’on ne souhaite pas vraiment traverser !). Ce qui est existe est là et maintenant.

Communication Consciente ?



Continuant ma formation dans ce domaine (Communication non violente), en 2022, j’ai mis en place des temps supplémentaires permettant à chacun de s’exprimer en sécurité : météo intérieure du matin, temps d’échange sur les moments clés de la journée, partage de gratitude etc…
C’était ma petite “pépite” de formation en 2022 : prendre soin de savourer ce qui est beau chaque jour et de le partager pour ancrer un peu plus cette joie et la faire vivre intérieurement.
Les petits tracas quotidiens deviennent alors beaucoup plus “légers”.



Les bases de la communication non violente

De l’espace… temps

Un point qui me tient à cœur dans ces séjours est de combiner des temps en petit groupe et des temps « seuls » où les participants peuvent se laisser aller à ce qu’ils ont envie de faire (regarder un lac, lire, prendre des photos, faire un petit tour). Ces temps de « vide », en dehors du groupe, me semblent essentiels pour l’ancrage, la sensation de liberté et la connexion à son soi profond.

lac amour tour du beaufortain trek bivouac tente slow rando
Le lac d’amour, au pied de la Piera Menta, est un endroit privilégié du beaufortain pour se ressourcer

La partie 2 du bilan est à venir : ” Les Hauts Plateaux du Vercors, paradis de l’itinérance ”

No Comments

Leave a Comment