Bilan 2022 2/4 – Le Vercors : paradis de l’itinérance

Les Hauts Plateaux du Vercors sont particulièrement adaptés pour les séjours que je réalise. Pas trop de dénivelée (relief doux), de multiples options en fonction du rythme et des envies du groupe et puis une faune sauvage au rendez-vous dans ce qui est la plus grande réserve naturelle de France. Enfin, des panoramas à couper le souffle qui permettent de se connecter à la beauté du monde.

Séjour #1 : des retrouvailles XXL

Quand 2 participants enthousiastes de leur expérience reviennent avec un couple d’amis, comment ne pas être aux anges ?
Une aventure partagée dans la joie et la bonne humeur. Les temps de connexion aux sens que je proposais ont été améliorés grâce aux conseils de Caroline (qui pratique l’hypnose). Parfait pour un début de saison !
Alors qu’ils étaient déjà venus marcher l’an dernier sur le même séjour, un itinéraire totalement nouveau, improvisé le long du parcours et concerté avec le groupe.
Une aventure qui marqie une bonne entame de saison.

Les moments clés


– la rencontre avec un troupeau de bouquetins
– les roulades dans l’herbe en mode « enfant » face au Grand Veymont
– quelques éclats de rire lors des échauffements matinaux (les mouvement du “poisson berbère” et du “tétra-lyre” ont bien plu aux participants)
– les couchers et levers de soleil fantastiques à proximité du Grand Veymont
– les talents de dessin de Caroline ou comment le temps se fige sur une feuille
– quelques moments de silence d’une rare intensité
– les copieuses siestes dans des décors idylliques
– l’accueil enthousiaste des repas végétariens (avec une découverte de saveurs pour certains !)
– les moments de partage au gîte avec Jean-Louis et les chiots qui n’avaient que quelques heures..

Photos

Témoignages

Le temps de s’absorber dans ce bout de montagne, de le respirer.

Caroline et Patrick G.

Nous avons  absolument voulu revenir pour faire découvrir le bivouac avec Matthieu à un couple d’amis. Encore d’autres sensations , d’autre vues superbes, d’autres couchers de soleil et d’autres aurores ..et tout le temps de s’absorber dans ce bout de montagne , de le respirer. Arbre repère et bouquetin au regard royal…Nos amis sont conquis et nous aussi !
Merci à Matthieu d’avoir supporté Patrick , dit Patrick 🙂

Séjour #2 : Adaptation

Une personne s’étant désistée à quelques jours du départ pour cause médicale, je pars sur cette aventure avec 3 participants (tous les séjours sont limités à 4, une spécificité unique assumée). A la fin du 1er jour de marche, un deuxième participant est contraint à l’abandon suite à des problèmes physiques malgré le soutien complet du groupe (il restera pour le 1er bivouac).
Les aléas du voyage s’estompent lorsque le soir, plusieurs cerfs et biches nous font la surprise d’apparaître sur cette plaine aux allures d’Alaska. Ce départ anticipé du participant a été doux, dans la joie d’un premier bivouac réussi. Cela n’a pas été un échec, mais l’affirmation d’une envie de vivre ses rêves tout en reconnaissant ses limites et en acceptant de renoncer.
Il s’agissait du premier pépin physique sérieux à gérer depuis la création de Slow Rando en 2017, et cela s’est passé en douceur grâce à la positivité, la compréhension et l’autonomie des autres participants.

Une aventure insolite à 3 donc, dans une énergie joyeuse et avec des moments privilégiés en mode solo. pour chacun. Être ensemble tout en étant indépendant.

Les moments clés

– la cohésion du groupe, notamment lors du premier jour de marche
– la rencontre impromptu avec les nombreux cerfs
– la rencontre avec les chevaux venus en alpage à Chaumailloux
– les moments de solitude accordés à chacun
– les longs ravitaillements aux sources

Les photos

Témoignage

Artisan du bivouac

Vincent K.

Loin des séjours formatés, le travail de Matthieu est celui d’un véritable “artisan du bivouac” authentique et sincère, méticuleusement préparé en amont pour pouvoir laisser la place le moment venu à l‘imprévu, l’inspiration et l’envie du groupe.

Une très belle expérience que cette randonnée et ces nuits sous tente dans un environnement superbe, agrémentée de moments de contemplation et de partage.

Des images qui resteront gravés longtemps

Elodie V.

Des instants et des images qui resteront gravés longtemps.
Je garde en tête avec beaucoup de gratitude cette expérience, qui a remplit toute ses promesses : vivre pleinement l’instant, déconnecter du quotidien, savourer sa dimension intérieure, ralentir et « habiter le temps », tout en expérimentant le bivouac en autonomie. Je voulais voir de quoi j’étais capable et être dans le dépassement de soi, et je suis fière de ce que j’ai réalisé ! J’aurais pu continuer encore ???? 

Un grand merci à Matthieu car tout cela est grâce à lui, à sa préparation sans faille, à son écoute en toute bienveillance, à son partage en douceur. 
 
Bref, grâce au guide yogiste et éveilleur qu’il est ! MERCI !

Séjour #3 Exploration & Climax !

Un groupe de 16 à 56 ans qui a vécu des moments uniques.
Notre odyssée commence avec un gypaète barbu qui tourne autour de nous avec un os dans le bec. S’ensuit des nuages aux formes totalement extraordinaires (une mer inversée ?) et le choix d’un itinéraire nouveau, incertain… qui nous emmène vers une belle source et un lieu de bivouac improvisé quelques heures avant que le brouillard nous entoure.
Des sentiers peu fréquentés le lendemain nous conduisent vers les falaises est du Vercors, la brume bouche toute la vue, il faut garder espoir. En quelques minutes, tout s’accélère et les Alpes s’offrent à nous alors que les vautours fauves remontent dans le ciel, aspirés par les courants d’air chaud.
Coucher et lever de soleil exceptionnels, et puis au loin 3 formes en mouvement…
Des bouquetins sans doute ? J’ai du mal à en croire mes jumelles, il est 6h du matin, est-ce que je rêve ? Non, il y a bien là 3 loups… Quelle rencontre !
Le rêve n’est pas terminé… le dernier bivouac nous offre un ciel étoilé qui nous transporte dans l’infini…

Les moments clés

– Le Gypaète qui nous survole au bout de quelques minutes juste après un moment de pause « cloche » qui, je n’en doute pas, nous a permis d’être suffisamment présents pour l’observer.
– La balade nocturne du 1er soir dans un silence fluide, à la découverte du plateau
–  La brume qui se lève lors du 2e bivouac enfin et l’émerveillement dans les yeux des participants…
Les levers de soleil et coucher de soleil du 2e soir, avec tout qui s’illumine à 360°, difficile de savoir où regarder tant c’est beau.
– L’observation des 2 loups + 1 louveteau
– Les pauses de manière générale (je garde de puissants souvenirs des lieux incluant odeur / sons)
–  Le silence quasi-total pendant les nuits et au bivouac : pas de vent ou presque. Le néant.
– L’observation des étoiles le dernier soir : douceur, silence et connexion
le dernier échauffement du dimanche matin : douceur, apaisement, transition ?
– les échanges très émotionnels
– la tendre complicité d’un père et son fils

Les photos

Témoignage

Prendre le temps de savourer chaque instant

Céline M.

Un 360° à 1950m pour s’émerveiller devant le coucher de soleil puis le lever de soleil sur les montagnes ! La lumière, l’air : une synergie pour un moment très marquant pour moi émotionnellement. Avec la philosophie de Matthieu, on prend le temps de savourer chaque instant, on est connecté à l’instant présent et c’est beau ! On était 5 avec Matthieu. Dans ce petit groupe, bienveillanceentraide et respect se sont installés naturellement. Tout était simple ! L’organisation était à la pointe, de la qualité du duvet jusqu’à l’ingrédient surprise qui agrémente le plat. En fin d’après midi le lieu de bivouac est choisi avec minutie et nous permettait d’avoir chaque soir une vue incroyable ! Je retiens l’énergie positive du groupe qui donne de la force, l’émerveillement d’observer les animaux sauvages qui nous questionnent sur notre place parmi la faune et la flore, et ce 360° qui me donne l’envie de continuer le bivouac !

Conclusion Vercors 2022

Cette première partie de saison dans le Vercors a tenu toutes ses promesses !
Des parcours différents, de nouveaux points de bivouacs, des rencontres régulières avec la faune sauvage et notamment avec des loups. Une vraie réussite !
J’ai peu parlé des conditions météo dans ce bilan, nous avons subi de grosses vagues de chaleur et dû patienter longtemps aux sources dont le débit était très réduit. Une adaptation des heures de marche s’est opérée naturellement avec des siestes aux heures trop chaudes et nous anticipions aussi pour le ravitaillement en eau. Cela a parfois été cocace mais cela fait partie de l’aventure et nous rappelle à quel point l’eau est précieuse.

Les nouveaux temps de connexion proposés cette année (éveil sensoriel le matin, pause chaque heure, météo intérieur, partages de gratitude… ) ont bien été accueillis par les participants.
Cela a donné une dimension plus profonde à ces aventures. Les bilans de chacun en fin de session ont toujours été empreints d’une grande émotion.


No Comments

Leave a Comment